Une marque de respect

mai 2019 - Événements

De nouveaux bureaux passifs et panneaux photovoltaiques chez Roch Constructeur Bois !

De nouveaux bureaux passifs, toujours à Macornay
L’entreprise se construit actuellement de nouveaux bureaux passifs, juste derrière les anciens (qui dataient de 1961 et seront démolis). Thierry Dubrulle a fait plancher son équipe sur ce projet de construction un peu particulier, puisqu’il s’agit de leur futur lieu de travail ! « Nous sommes évidemment très contents de ces nouvelles installations, à la fois pour notre confort, mais aussi parce qu’elles seront beaucoup plus représentatives de notre savoir-faire », assure Ronan, Maryline, Anne et Sandrine, salariés de Roch Constructeur Bois. « L’architecture de ces bureaux s’inspire de ce que nous pouvons proposer à nos clients. Elle a été pensée pour optimiser les apports gratuits d’énergie (grandes baies vitrées exposées au soleil) et assurer une très bonne isolation. Nous avons intégré des matériaux aux performances avérées, comme la laine de bois par exemple, pour améliorer le confort d’été. Entre autres ! Nous avons aussi choisi de tester des produits que nous connaissons moins bien pour évaluer leur apport afin de le proposer si nécessaire à nos clients. C’est le cas de ce volet roulant brise-soleil installé en salle de réunion », explique les membres du bureau d’études.
Petit clin d’œil : les platanes coupés pour les besoins de la construction vont servir à la réalisation de l’escalier !

Des panneaux photovoltaïques pour compenser l’énergie consommée
Pour parfaire encore la sobriété énergétique, Roch Constructeur Bois est allée plus loin. Fin 2018, l’entreprise a fait poser 550 m2 de panneaux solaires sur la partie Sud du toit de son atelier de fabrication. Ces installations photovoltaïques, produites à Dinsheim-sur-Bruche près de Strasbourg par Alsapan, fourniront en moyenne 115 000 kWh par an.
« Notre consommation annuelle, bureaux et atelier, est actuellement de 60 000 kWh. Avec les nouveaux bureaux, elle va descendre à environ 40 000 kWh.
Nous allons donc produire près de 3 fois plus d’énergie que notre consommation. Notre objectif initial de compenser notre consommation par de la production est largement dépassé », se réjouit Thierry Dubrulle qui s’inscrit, depuis son arrivée à la tête de l’entreprise en 2007, dans une logique de développement durable.

Restructuration de l’atelier
L’équipe a profité de ces travaux d’ampleur pour restructurer les ateliers de fabrication : auparavant, un portique roulant sur rail couvrait seulement un quart des 2500 m2 de l’atelier. Désormais, deux ponts roulants desservent tout l’atelier. La manutention est ainsi facilitée, permettant un gain non négligeable en termes de sécurité et de confort de travail.