Une marque de respect

juin 2022 - Revue de presse

Roch Constructeur Bois : une philosophie verte

MACORNAY
Roch Constructeur Bois : une philosophie verte
De notre correspondant Jean-Raphaël PERRARD


Découverte de la microcentrale. Photo Progrès /DR
Chaque année, quand le covid ne l’empêche pas, le constructeur jurassien de maisons enbois Roch Constructeur Bois propose, à ses anciens et nouveaux clients, une journée autourd’un thème lié à l’écologie, dans le cadre du « Club des Ambassadeurs Roch ».
Cette année, la visite d’une petite centrale hydroélectrique privée était au programme de la journéedédiée à l’environnement, organisée par Roch Constructeur Bois, a eu lieu, samedi 11 juin, à Ardon.
Après le photovoltaïque et l’achat d’une forêt, Roch Constructeur Bois se penche surl’hydroélectricité. L’entreprise projette de racheter une petite centrale hydroélectrique, telle qu’il enexiste beaucoup en Bourgogne/Franche-Comté. « L’énergie par l’eau m’a toujours fasciné, confieThierry Dubrulle, son PDG. L’hydroélectricité me paraît un bon moyen pour équilibrer le bilancarbone de notre entreprise, en plus de nos autres actions liées à l’énergie photovoltaïque et à lagestion raisonnée de notre forêt sanclaudienne ».
Pour présenter ce projet durable à ses clients, le chef d’entreprise a convié une centaine d’entre euxà découvrir la petite centrale hydroélectrique, dont le propriétaire a ouvert gracieusement les portesde son installation, pour en expliquer le mécanisme, le rendement, etc., à un public captif.

 

Pour Thierry Dubrulle, ce partage des préoccupations écologiques de son entreprise est essentiel.
« Je m’informe, je m’initie à cette production de l’énergie par l’eau et je suis heureux d’en faire
profiter mes clients. »
Pour Roch Constructeur Bois, cette nouvelle aventure sera une occasion supplémentaire de
contribuer à l’objectif national de mix énergétique et à la réduction des gaz à effet de serre, à
l’échelle planétaire. « Nous faisons de petits gestes, des gouttes d’eau dans l’océan de ce qu’il reste
encore à faire ! »